Trame a organisé des Ateliers urbains « Coeur de ville » à Waterloo

Après le travail participatif sur le site des Forges de Clabecq et celui des Haïsses Piedroux (Chenée),  Tr@me a organisé des Ateliers urbains « Coeur de ville » à Waterloo.

Un projet de démolition, de reconstruction et d’extension d’un complexe mixte de commerces, appartements, parkings et d’une place publique, situé à proximité immédiate de la Chaussée de Bruxelles et de la Galerie Wellington (entre l’Avenue Reine Astrid et rue Verbeek), est à l’étude à Waterloo. La Société Wereldhave SA, en concertation avec la Commune de Waterloo, a décidé de mettre en œuvre un volet participatif. Le pool de citoyens réunis dans ce cadre a été chargé de réfléchir à l’insertion de ce projet dans une dynamique « Cœur de ville » comprenant l’aménagement d’une place publique centrale à Waterloo.

Tr@me Scrl, organisme indépendant en association avec Benoît Degrange, a été chargée par Wereldhave SA de l’animation de ce processus participatif. C’est à ce titre que Tr@me Scrl a rencontré ou contacté une série d’acteurs institutionnels, économiques, sociaux ou culturels afin d’expliquer la démarche et identifier une liste de personnes (une centaine) aux profils divers susceptibles d’être intéressées par la démarche.

Un appel à candidature a été adressé à cette liste de personnes pour les associer aux réflexions sur le projet et participer activement aux quatre réunions des ateliers urbains (3 et 17 décembre 2013 – 14 et 28 janvier 2014 en soirée).

Un courrier a également été distribué le 7 novembre 2013 dans les boîtes aux lettres des riverains immédiats habitants les rues Verbeeck, de l’Ange et Reine Astrid.

Pour garantir une qualité des échanges et permettre un débat approfondi, le nombre total des participants a été limité à 40 auxquels se sont ajoutés les représentants du promoteur et les bureaux d’architecture. Une sélection s’est faite sur base de critères d’âge, de genre et de niveau de formation ou profession afin d’assurer la diversité et de se rapprocher le plus possible de la composition statistique de la population de Waterloo.

La démarche proposée se veut un outil d’aide à la décision tant pour le promoteur que pour les pouvoirs publics. L’objet de l’atelier n’était pas d’aboutir à un consensus sur le projet mais bien d’identifier les atouts et faiblesses du projet et d’identifier (se mettre d’accord sur) les désaccords, d’en amplifier les impacts positifs identifiés et en réduire les impacts négatifs.

Une charte a été signée par l’ensemble des participants lors du premier atelier insistant notamment sur l’importance d’être à l’écoute dans le respect mutuel et d’observer un droit de réserve quant au projet.

Trois phases se sont déroulées lors des ateliers :

  • Un premier travail sur la définition des dynamiques du territoire à travers un diagnostic partagé : Quelles sont les forces et faiblesses de Waterloo, les dynamiques qui l’animent ? Quels sont les défis à relever en conséquence et la perception de ce que doit être un espace public de qualité ?
  • Une réflexion sur les principes et les premières orientations qui devraient guider l’aménagement du site. Après une rapide mise à niveau des participants, le travail en ateliers s’est attaché à analyser les différents principes qui sous-tendent le projet d’aménagement du site, à réagir aux premières propositions des bureaux d’architectures et valider le rapport  reprenant leur réflexions et recommandations
  • Un temps de rendu et suivi de l’avis émis dans le cadre de ces ateliers. Les bureaux d’architecture sont venus présenter l’évolution de leur réflexion et du projet lors d’un atelier en décembre 2014. Un sentiment général d’une vraie prise en compte d’une partie de leur réflexion est ressorti de cette dernière rencontre.

Tr@me a donc finis sa mission, la commune de Waterloo poursuit le travail de présentation du projet à toute  la population et les procédures de permis seront prochainement lancées.

 

Maître d’ouvrage : la Société Wereldhave SA

Contacts : Laurent Turneer et Daniel Burnotte